Julia de Ípola


Le 28 avril, la Cour constitutionnelle équatorienne a dépénalisé l’avortement en cas de viol. En situant cet événement dans la continuité de la légalisation de l’avortement en Argentine en décembre dernier et au milieu du renforcement des restrictions à la suite de la deuxième vague de la pandémie en Argentine, Ingrid Beck nous propose une réflexion sur les deux outils – le féminisme et l’humour – qui ont rendu l’année 2020 plus supportable et qui, finalement, se présentent comme deux discours clés pour, même dans un contexte de crise sanitaire, ne pas cesser de questionner, de défier et de mettre en échec le pouvoir établi.

Nous avons interrogé la romancière chilienne Isabel Allende sur sa manière de vivre la pandémie et la période particulière du confinement. Après avoir promené ses chiens, elle monte au grenier pour écrire.

Pour l’auteure de La Maison aux esprits, à la renommée mondiale, le fait de vivre cette expérience collectivement montre bien que «  l’humanité ne fait qu’un.  »

Image Marisol Escobar 10 points sur la perspective féministe du confinement Une période d’un genre inédit féminisme genres luttes sociales Amérique latine Argentine Chili

La crise sanitaire, à l’épreuve du confinement des populations et de l’afflux de malades dans les hôpitaux, a révélé et accentué des risques pour la population féminine. Redéfinissant les espaces, les temporalités et les rôles, le Covid-19 a d’ores et déjà eu un impact sur les problématiques liées au genre.

10 points pour y voir plus clair et dégager des pistes de réflexion.

Amérique latine villes informalité enjeu

Dans le cadre de la crise sanitaire que traverse l’ensemble de la planète, le Pape François s’est adressé ce dimanche de Pâques aux mouvements sociaux, acteurs essentiels dans la structuration de la vie quotidienne des plus démunis dans les pays en voie de développement, et plus particulièrement en Amérique latine. Cette lettre – traduite ici en français – met en évidence l’excellente capacité de lecture du Pape d’un certain nombre d’enjeux sociopolitiques de la région.

Mercredi 5 février, le président argentin Alberto Fernández, en tournée en Europe, a participé à une conférence à Sciences Po, organisée par l’Observatoire Politique de l’Amérique latine et des Caraïbes et animée par son directeur exécutif Gaspard Estrada. À partir d’une question générale sur les relations entre l’Amérique latine et l’Europe, le président argentin a notamment livré son analyse de la situation continentale et nationale.

Dimanche 27 octobre, les Uruguayens, tout comme leurs voisins argentins, ont été appelés aux urnes pour élire leur président pour la période 2020-2025. Si Daniel Martínez, candidat du Frente Amplio, parti au pouvoir depuis quinze ans, arrive en tête au premier tour avec 40,5  % des suffrages, les perspectives sont incertaines pour ce mouvement de gauche pour lequel les sondages prévoyaient, à quelques semaines du scrutin, une défaite face à Lacalle Pou du Frente Nacional au second tour.