Monde

Long format

Alors que le président ukrainien a reproché ce vendredi à l’Europe de ne pas imposer des sanctions suffisamment sévères à Moscou, les ministres de l’intérieur des États membres devront approuver dans la journée des nouvelles mesures restrictives à l’encontre de Moscou. Les États-Unis, le Japon, la Corée du Sud, l’Australie, le Royaume-Uni et le Canada ont annoncé des mesures similaires hier. 

Ces jours-ci, l’Inde enregistre des températures avoisinant les 50 degrés celsius. Exactement comme au début du roman visionnaire de Kim Stanley Robinson, The Ministry for the Future. Pourtant, depuis quelques années, les catastrophes ne suffisent pas à produire des réactions structurées. La fiction peut-elle nous permettre d’accélérer les choses  ?

Pour survivre dans le nouveau monde, nous naviguons entre les empires. La connectivité, autrefois gage de notre stabilité, est devenue une arme. Dans l’interrègne de la fin des guerres éternelles a surgi un nouvel état  : l’a-paix.

Aujourd’hui, le Conseil de sécurité des Nations Unies doit se réunir à la demande des États-Unis pour discuter de la situation en Ukraine. Qualifiée par Moscou de “coup de pub”, la réunion, diffusée en direct sur le site des Nations Unies, devrait rester symbolique. À partir de demain, la Russie assurera aussi pour un mois la présidence du Conseil de sécurité