Aujourd’hui, le vice-président de la Commission chargé de la mise en oeuvre du Green Deal Frans Timmermans présente la stratégie de la Commission pour le secteur européen de l’énergie.

  • Trois piliers : l’électrification des secteurs encore très dépendants des énergies fossiles (notamment les transports), le développement des énergies renouvelables et l’amélioration de l’efficience énergétique avec la mise en place d’un système plus circulaire, limitant les pertes. 
  • Les énergies renouvelables, solution miracle ou nouvelles sources de dépendance ? Si certains analystes y voient une réponse à l’exposition de nos sociétés à des conflits géopolitiques par énergies fossiles interposées, d’autres soulignent la dépendance de ces secteurs vis-à-vis de la Chine.1
  • Frans Timmermans rappelait au Grand Continent que « les sources d’énergie traditionnelles sont plus chères que l’énergie éolienne en Europe du Nord et que l’énergie solaire dans le sud de l’Europe. Le marché nous aide donc également dans ce domaine, mais nous devons investir massivement dans le développement de technologies ».2