Buenos Aires. Hier, le 8 mars a été l’occasion de célébrer la Journée internationale des femmes (ou des droits des femmes, selon les pays), sous le thème onusien « Je suis de la Génération Égalité : Levez-vous pour les droits des femmes ».

le droit a l'avortement dans le monde
  • Parmi l’ensemble des aspects politiques, sociologiques, économiques ou juridiques qui touchent aux inégalités hommes-femmes, la lettre vous propose un état des lieux sur l’avortement.
  • Le droit à l’avortement reste très limité en Amérique latine : chaque année, le 8 mars notamment,1 les femmes défilent pour défendre ce droit. Au Salvador par exemple, l’avortement est sous le coup d’une criminalisation absolue.2
  • Cette semaine, le débat sera argentin : après un premier vote en faveur de l’IVG à la chambre des députés et un refus du Sénat en juin 2018, le nouveau président argentin Fernandez a promis de proposer un projet de loi cette semaine. Les renouvellements récents du Parlement argentin laissent espérer une issue favorable. 

Nota bene  : Il est intéressant de reconstruire l’histoire des arguments en faveur de l’avortement. En Argentine, le débat s’est déplacé de l’éthique à la santé publique.3

Sources
  1. CORONA RAVEST Francisca, Le 8 mars en Amérique latine : quels droits pour les femmes de la région ?, Le Grand Continent, 10 mars 2019
  2. GOUEZ Riwanon, Le procès d’Imelda Cortez et la criminalisation de l’avortement au Salvador, Le Grand Continent, 25 novembre 2018
  3. DE IPOLA Julia, De l’éthique à la santé publique, Le Grand Continent, 12 juin 2018