Économie

Long format

À l’heure de la concrétisation d’un plan de relance d’une dimension historique, les chefs d’États de l’Union actent un désir de reconstruction solidaire, et d’harmonisation économique et fiscale. Un visa et un crédit d’impôt communs pour les talents technologiques et scientifiques viendraient concrétiser cet effort.

gc-isabelle-mejean

Professeure à l’École polytechnique, Isabelle Méjean est la lauréate du Prix du meilleur jeune économiste 2020, décerné par «  Le Monde  » et le Cercle des économistes. Ses travaux en commerce international portent sur les effets de la mondialisation des échanges, notamment sur l’extension des chaînes de valeur et le risque que la concentration des entreprises dans ces chaînes fait peser sur le reste de l’économie.

La Covid-19 pour la plupart des pays africains révèle et accentue des déséquilibres économiques structurels dont un endettement élevé. Celui-ci ces dix dernières années s’est métamorphosé alliant des instruments de marché et des créances en principe non rééchelonnables vis-à-vis des institutions multilatérales de financement.

La lutte de classes en Europe menace le libre-échange mondial Matthew Klein

En Chine, aux États-Unis et surtout en Europe, un conflit mondial entre classes économiques à l’intérieur des pays est interprété de manière erronée comme une série de conflits entre pays ayant des intérêts concurrents. Si les Européens veulent préserver le système international ouvert – et s’assurer que l’économie mondiale est capable de se remettre du coronavirus – ils devront tirer les leçons des erreurs de l’Allemagne.

Le spectre d'un État autoritaire

Avec le style très personnel qui caractérise ses derniers essais, l’économiste et intellectuelle libérale américaine Deirdre Nansen McCloskey nous livre avec vigueur ses réflexions sur la crise actuelle, ses causes et ses conséquences potentielles sur l’organisation politique des démocraties libérales.

Encore du tourisme ? Les gouvernants européens se trouvent de nouveau face à un dilemme que l’Europe de la libre-circulation semblait avoir rendu caduc.

Avec le retour de frontières étanches, les gouvernants européens se trouvent de nouveau face à un dilemme que l’Europe de la libre-circulation semblait avoir rendu caduc  : retenir ses propres consommateurs, quitte à se couper de la consommation étrangère, ou tenter d’accueillir celle du reste du continent au risque de dissiper à l’étranger celle de ses résidents.