Élections

Long format

Un parti qui se définissait par son opposition à la politique monétaire de Draghi joue désormais avec l’héritage du IIIe Reich. Il est la deuxième force politique du pays. Ses composantes radicales s’intègrent. Il se normalise. Dans une Allemagne fragilisée, comment expliquer l’ascension et le positionnement de l’AfD  ? Quelle relation ce parti d’extrême-droite entretient-il avec le passé nazi  ? Nous interrogeons l’historien Johann Chapoutot.

La fin de l’ère Costa a plongé le Portugal dans l’interrègne. Si aucune majorité claire ne se dégage des dernières élections, deux tendances fortes semblent structurer le pays  : le recul des socialistes et la croissance de l’extrême droite avec le parti Chega. À un mois des commémorations de la Révolution des Œillets, l’exception portugaise semble avoir vécu — et une nouvelle géographie électorale se dessine. À partir de l’échelle communale, nous publions 10 cartes exclusives pour l’étudier.

Pour pénétrer dans les contradictions du système qui a permis à Poutine d’obtenir plus de 88  % des voix, il suffit d’analyser d’un œil critique les nombreuses images des Russes aux urnes qui circulaient sur Telegram et les médias du régime. On en tire une leçon  : c’est parce que le processus est une farce que le carnaval devient la seule forme d’engagement possible avec l’élection.

Le socle du régime politique russe n’est pas au Kremlin.

Si l’issue de cette élection est déjà connue, ses résultats ne seront pas simplement truqués depuis Moscou  : aujourd’hui, des centaines de milliers de Russes font fonctionner la machine électorale. Dans une analyse en sept points, Anna Colin Lebedev nous aide à décoder les signaux faibles au cœur de ce processus et à comprendre le sens politique de cette séquence.

Joe Biden veut briser l’élan de Trump.

Hier, devant le Congrès, il a dynamité l’exercice d’ordinaire plutôt policé du discours sur l’état de l’Union. Alternant entre bilan et programme, il a engagé une bataille au corps à corps contre Trump — sans jamais le nommer. Nous traduisons et commentons cette offensive inattendue, qui pourrait accélérer le rythme de la campagne.

Nikki Haley vient de se retirer de la course. Alors que l’hypothèse d’un deuxième mandat Trump se précise, une armée de fervents juristes et de conseillers dévoués préparent point par point un agenda précis et quantifié. À partir du document programmatique publié par la Heritage Foundation, nous listons les 10 mesures phares que Trump pourrait prendre pour faire basculer les États-Unis s’il est réélu.

Avons-nous compris ce que signifierait le retour de Trump pour l’Europe  ? À Munich, l’un de ses soutiens clefs vient de proposer l’une des meilleures synthèses à ce jour de sa vision géopolitique fondée sur un axiome  : «  Les États-Unis aussi ont des limites  ». Entre une paix négociée avec Poutine, le retrait de l’Europe et la nécessité d’un réarmement industriel occidental dans l’ère des pénuries  : «  ce n’est pas avec le PIB que l’on gagne les guerres  ». Nous publions cette intervention inédite en français, avec une introduction signée Nathalie Tocci qui modérait le panel avec J. D. Vance à la Munich Security Conference.

Sommes-nous déjà perdus  ? Vu d’Europe, un succès de Donald Trump en novembre appuierait la conviction des autocrates que la démocratie libérale occidentale est en phase terminale. Plutôt que d’embrasser cette théorie du déclin, Riccardo Perissich appelle à renforcer l’autonomie et la résilience européenne — quel que soit le vainqueur des élections américaines.

Après la tentative d’assassinat de Butler, Trump peut-il encore perdre  ?

Si les mois cruciaux qui s’ouvrent peuvent porter de nouveaux rebondissements, Biden est en train de céder du terrain sur l’un de ses plus grands points forts  : la personnalité.

Suite de la chronique de campagne de David A. Bell, professeur d’histoire à l’université de Princeton.