Arts

Long format

Avec son dernier roman, Javier Cercas, un des auteurs les plus éminents de la littérature espagnole contemporaine, rompt avec les récits historiques dont il avait fait sa spécialité pour renouer avec l’écriture fictionnelle pure, rejoignant paradoxalement par cette voie des questions actuelles du champ politique espagnol.

Dans ce roman historique l’auteur hongrois à succès Pál Závada, sociologue de formation mais présent sur la scène littéraire hongroise depuis les années 1990, part de la société hongroise de l’entre-deux-guerres afin d’explorer la vie personnelle et familiale des Weiss, propriétaires du plus grand conglomérat industriel hongrois d’alors, et à travers eux l’histoire et les griefs de la Hongrie.

Dans son nouveau film aux allures de polar, Costa-Gravas nous plonge dans la Grèce de 2015. Yanis Varoufakis, nouveau ministre des finances, cherche à négocier un allègement de la dette auprès de l’Eurogroupe qui ne va pas lui faciliter la tâche. Un pari cinématographique pas toujours réussi mais qui a le mérite de révéler les huis clos et le cynisme de nos dirigeants.

Si le Brexit n’a toujours pas eu lieu, il convient d’essayer de comprendre tout autant les mythes dans lesquels cette crise s’enracine que ceux qu’elle commence à produire. Downton Abbey, œuvre de fiction destinée au grand public, porte en elle cette charge politique sous-jacente.

Con su última novela, Javier Cercas, uno de los autores más destacados de la literatura española contemporánea, rompe con las narrativas históricas de las que se había especializado para revivir la pura escritura de ficción, uniendo así paradójicamente temas de actualidad en el ámbito político español.