Steven Forti

Historien

Steven Forti (Trente, Italie, 1981) est chercheur à l'Institut d'histoire contemporaine de l'Universidade Nova de Lisboa et professeur associé à l'Universitat Autònoma de Barcelona.

Follow on

Il est co-auteur de Patriotas indignados. Sobre la nueva ultraderecha en la Posguerra Fría. Neofascismo, posfascismo y nazbols (Alianza, 2019) et auteur de Extrema derecha 2.0. Qué es y cómo combatirla (Siglo XXI de España, 2021). Il est membre du comité de rédaction de CTXT, Política & Prosa, Il Mulino et Spagna Contemporanea.
Voir plus

De Milei à Orbán en passant par Meloni et Le Pen  ; du Portugal de Ventura à l’Amérique de Trump  : l’internationale néonationaliste s’est retrouvée à Madrid ce week-end dans un imposant rassemblement. À la veille d’un scrutin continental qui devrait la voir prospérer, la droite radicale européenne traverse une recomposition profonde — il faut entendre ces discours pour comprendre sa stratégie, ses convergences et ses blocages. Morceaux choisis et commentés du meeting de Vistalegre par le spécialiste Steven Forti.

Comment expliquer la décision de Pedro Sánchez  ?

Après un silence de plusieurs jours, le président du gouvernement espagnol a décidé de ne pas démissionner. Dans la foulée, nous avons demandé à 10 personnalités clefs de la vie politique et intellectuelle espagnole, d’horizon très divers, de réagir à une séquence qui a secoué toute l’Espagne. Leurs réponses témoignent d’une variété d’interprétations mais laissent un constat sans appel — celui d’un pays ultra polarisé.

Giorgia Meloni est à la recherche d’une crédibilité politique. Dans sa première intervention sur la scène internationale depuis la victoire de Fratelli d’Italia aux élections, elle a tenté d’afficher un visage institutionnel. Pourtant, lorsqu’on prend le temps de lire son discours entre les lignes, la continuité est explicite. Une analyse de Steven Forti.

Que propose le parti de celle qui est en passe de devenir la première Présidente du Conseil italienne  ? Au-delà de la stratégie politique, il faut comprendre la mécanique de son style populiste. Steven Forte commente, ligne à ligne, la rhétorique à l’œuvre dans son discours de Marbella devant le parti espagnol Vox.

C’est un fait  : les nouvelles extrêmes droites sont là pour rester. Au point qu’elles n’auront bientôt plus rien de nouveau. Plutôt que de s’étonner à chaque nouveau score réalisé par les représentant de cette tendance en Europe et de déplorer la droitisation à marche forcée du débat public, Steven Forti propose de comprendre les caractéristiques communes de ces essors.