Sofia Scialoja


Photo street art Joconde masquée masques La deuxième vague à l'échelle pertinente UE lutte contre la pandémie de Covid-19 Union européenne confinement gestion sanitaire mesures restrictives masques admissions en réanimation morts santé publique

La crise sanitaire du Covid-19 s’accentue en France, avec le franchissement d’un nouveau cap de mesures restrictives depuis le weekend dernier. Partout en Europe, l’heure est à la recrudescence des cas et au renforcement des mesures sanitaires. Le dernier Conseil européen s’est tenu physiquement la semaine dernière sous haute tension sanitaire, alors que plusieurs dirigeants ont précipitamment quitté les réunions pour se mettre à l’isolement préventif. Quelle est la situation en Europe  ? Nous avons mobilisé notre rédaction élargie pour avoir des éclairages sur les réalités de la seconde vague de la pandémie à l’échelle continentale.

Rome Italie coronavirus société confinement monuments crise économique

En décrivant la vie quotidienne à Rome, à l’intérieur des foyers confinés ou à l’extérieur, arpentant les berges désertes du Tibre, on redécouvre une nouvelle sociabilité. Une expérimentation italienne dont il faudra s’inspirer ailleurs en Europe dans les prochaines semaines.En décrivant la vie quotidienne à Rome, à l’intérieur des foyers confinés ou à l’extérieur, arpentant les berges désertes du Tibre, on redécouvre une nouvelle sociabilité. Une expérimentation italienne dont il faudra s’inspirer ailleurs en Europe dans les prochaines semaines.

Activiste en faveur du droit des travailleurs et des exclus et invité récurrent des plateaux de télévision italiens, Aboubakar Soumahoro a publié, en avril 2019, son premier livre Umanità in rivolta. Il y dénonce avant tout les conditions de vie et de travail des précaires, ou de ceux qu’il nomme les «  damnés de la mondialisation  », dont les migrants ne sont qu’une partie.

Éternel partisan et défenseur d’un rôle majeur de la Méditerranée dans l’Union européenne, en lutte continue contre la criminalité organisée, Leoluca Orlando se distingue pour sa vision politique prévoyante et sa lucidité par rapport au rôle et à la future évolution de la capitale sicilienne. Celui qui fut maire de Palerme à trois reprises depuis 1985 n’a cessé de vanter les mérites de sa ville et de promouvoir un modèle original face aux migrations pour d’autres ports de Méditerranée.

Réélue en 2018 à la mairie d’Ancône, Valeria Mancinelli est membre du Parti Démocratique (PD) italien. En 2018, elle gagne le World Mayor Price 2018, pour «  sa contribution exceptionnelle à sa communauté.  » Valeria Mancinelli se distingue par son approche pragmatique et réaliste de la politique  ; elle situe son action à l’échelle locale et se fonde sur une philosophie «  des petits pas.  »