David A. Bell

Professeur à Princeton

David Bell est historien, professeur à l'université de Princeton. Il est spécialiste du monde atlantique moderne, avec un intérêt particulier pour la culture politique de la France des Lumières et de la France révolutionnaire. Il est également membre de l'Académie américaine des arts et des sciences et fellow correspondant de la British Academy.


L’engouement autour du président ukrainien et l’héroïsme réel qui est le sien depuis l’invasion de son pays ne doivent pas nous faire oublier que le charisme est d’abord un mythe. Dans cette perspective, David Bell replace Zelensky dans une histoire longue qui va de Pasquale Paoli à Lech Wałęsa et croise aussi bien George Washington que Simon Bolivar.

The Dawn of Everything, traduit en français aux éditions Les Liens qui libèrent, a été salué comme un chef-d’œuvre. Mais une lecture attentive de son approche du siècle des Lumières dévoile des erreurs importantes.

Donald Trump a été le produit et non le créateur de la droite populiste américaine. Depuis l’élection de Joe Biden, certaines franges du parti républicain se sont faits les champions d’un nouvel autoritarisme anti-démocratique. Conspirationnistes, elles nourrissent un certain enthousiasme pour les dirigeants autoritaires étrangers et tentent désespérément de faire en sorte que le trumpisme survive à Trump – sans succès pour l’instant. Une perspective signée David Bell.

Image siège de Bonaparte Hitler ou Napoléon Invalides Le retour du césarisme Bell Trump Républicains Démocrates élections présidentielles américaines États-Unis histoire milice privée

Face à la montée des autoritaires, on a peur de voir ressurgir de nouveaux Hitler. Il faut plutôt se méfier des nouveaux Bonaparte.

Derrière la référence à un fascisme latent se cache un autre phénomène  : le retour du césarisme.