Numérique


La Suède mène actuellement l’opposition européenne à l’introduction de la taxe sur les géants du numérique, un projet porté par la France. Cette taxe devrait s’appliquer dès janvier 2019 aux entreprises réalisant un chiffre d’affaires supérieur à 750 millions d’euros dans le monde et supérieur à 50 millions d’euros dans l’Union. Les milieux économiques suédois font pression sur le gouvernement pour maintenir cette position.

La semaine du 22 au 26 octobre a permis à la Commission européenne et à plusieurs dirigeants européens de multiplier les attaques contre les géants du web, tant sur le plan du respect des données personnelles que du rapport que ces acteurs entretiennent avec la fiscalité. Reste à savoir le poids réel de ces discours.