Paolo Mossetti


On annonce depuis quelques semaines que parmi les auteurs du manifeste avec lequel le Parti conservateur britannique se présentera aux élections générales du 12 décembre, peut-être les plus importantes depuis quarante ans, il y aura Munira Mirza, ancienne trotskyste et ancienne membre du Parti communiste révolutionnaire.

Depuis le Brexit, c’était au tour de Londres de donner des leçons d’instabilité à Rome. Pourtant, avec le retour de Nigel Farage et la montée en puissance du Brexit Party, arrivé en tête aux élections européennes du 26 mai, les populistes des deux pays pourraient avoir plus en commun que ce que l’on croit.