Bulles

Long format

Les chefs d’État et de gouvernement européens ne sont pas parvenus à un accord sur le plan de relance et le nouveau budget pluriannuel de l’Union. Les rudes négociations au Conseil ont commencé vendredi et ont duré toute la nuit dernière. Aujourd’hui s’ouvre le quatrième jour de négociation.

Aujourd’hui, vendredi 17 juillet, s’ouvre, jusqu’à samedi, un Conseil européen extraordinaire, en présentiel, à Bruxelles, afin de trouver une solution aux blocages du précédent Conseil du 19 juin. Le Grand Continent vous propose une guide aux principaux points de négociation.

Le 5 mai, le Tribunal constitutionnel fédéral (TCF) allemand publiait une décision relative à la constitutionnalité des mesures de rachat de dettes souveraines des États-membres de l’Union européenne décidées par la Banque centrale européenne à la suite de la crise financière. Que dit cette décision sur les mesures de solidarité et de mutualisation des dettes à prendre entre les États de l’UE pour faire face aux conséquences économiques et financières du coronavirus  ? Christophe Majastre livre de premiers éclairages sur le futur d’une solidarité européenne.

À l’heure de la concrétisation d’un plan de relance d’une dimension historique, les chefs d’États de l’Union actent un désir de reconstruction solidaire, et d’harmonisation économique et fiscale. Un visa et un crédit d’impôt communs pour les talents technologiques et scientifiques viendraient concrétiser cet effort.

La Commission européenne a officiellement dévoilé son plan hydrogène ce mercredi 8 juillet et a lancé dans la foulée une alliance industrielle continentale pour développer ce gaz clé dans la transition énergétique. La production d’hydrogène à partir d’énergie renouvelable permettrait notamment le couplage entre systèmes gaziers et électriques. D’immenses investissements dans les infrastructures continentales sont prévus pour assurer ce couplage et décarboner progressivement les industries, la logistique et le transport public européen. L’Allemagne et le Portugal comptent mettre à profit leurs présidences successives du Conseil de l’UE pour concrétiser ce plan dans des projets.

Le premier Eurogroupe de la présidence allemande du Conseil aura lieu aujourd’hui, jeudi 9 juillet. À partir de 16 heures environ, le 19 ministres participeront à un vote électronique pour choisir le prochain président de l’Eurogroupe, pour un mandat de deux ans et demi.