Victor Storchan


L’IA bouleverse profondément nos sociétés — à un rythme inédit. Une frénésie de l’innovation qui s’oppose à l’exigence de temps long du politique et complexifie l’élaboration de stratégies numériques durables. Afin de prendre la pleine mesure des transformations à l’œuvre, il faut s’armer d’outils appropriés qui restent largement à inventer alors que la quantification de l’état d’avancement de cette nouvelle technologie devient de plus en plus complexe du fait de sa géopolitisation croissante et des changements technologiques incessants qu’elle induit.

Grâce à l’intelligence artificielle, la linguistique, la stylométrie et une méthode de travail qui puise ses sources dans l’analyse des chartes et manuscrits médiévaux, Jean-Baptiste Camps et Florian Cafiero sont arrivés à faire la lumière sur l’identité du mystérieux Q – l’auteur des messages à l’origine de l’une des fantasmagories de complots les plus ramifiées du siècle.

Dans Les nouveaux oracles, Vincent Berthet et Léo Amsellem dressent un panorama des expérimentations et des usages des algorithmes prédictifs au service de la justice pénale, de la police, de la sécurité et du renseignement. Au cours de cet entretien, ils analysent la pertinence de l’approche algorithmique lorsqu’elle s’applique aux grands domaines régaliens et proposent une voie d’équilibre face à ce «  nouveau défi civilisationnel  ».

Pour qu’il soit convergent avec l’organisation politique des démocraties européennes basée sur l’égalité entre individus et non l’équité entre communautés d’appartenance, le cadre technologique qui utilise les concepts de non-discrimination et d’équité ne doit pas figer les identités des individus en leur assignant des étiquettes réductrices, ni les inscrire dans des communautés fermées. Comment s’assurer d’un système d’intelligence artificielle prédictif et éthique qui ne soit pas discriminant au regard de critères proprement européens  ?
Cette étude part de ce défi algorithmique, juridique et socio-politique pour proposer des pistes de réponse.

Couverture rapport note GEG Un visa pour le rêve européen visa de travail exonération d'impôts des migrants Europe politique migratoire crise Covid-19 accueil des réfugiés migrants Libye tech migrants science technologie numérique finance politique géopolitique du travail

À l’heure de la concrétisation d’un plan de relance d’une dimension historique, les chefs d’États de l’Union actent un désir de reconstruction solidaire, et d’harmonisation économique et fiscale. Un visa et un crédit d’impôt communs pour les talents technologiques et scientifiques viendraient concrétiser cet effort.

Cover note GEG report A visa for the European dream working visa tax exemption for migrants Europe migration policy geopolitics Covid-19 crisis refugees welcome Libya tech migrants science technology digital finance politics

At a time when a historic recovery plan is being drafted, the EU Heads of State and Government are expressing a desire for solidarity-based reconstruction and economic and fiscal harmonisation. A common visa and tax credit for technological and scientific talents would give a concrete effect to this effort.