Marion Messador


À l’heure du déclin de Daech qui signe la fin du djihadisme de troisième génération tel que nous le connaissons, Gilles Kepel analyse les grandes ruptures de la région Méditerranée–Moyen-Orient autour de la question pétrolière. Tandis que la production va décliner en Arabie Saoudite et que les tensions se cristallisent dans le Golfe, la reprise en l’Irak et la chute de Daech signent peut-être le début de la reconstruction d’un espace levantin structuré.

Henry Laurens est Professeur au Collège de France, où il occupe la chaire d’histoire contemporaine du monde arabe. Ses derniers ouvrages se sont focalisés sur les crises qui ont agité le Moyen-Orient au cours de 150 dernières années, y compris la question palestinienne, qui a fait l’objet d’une série de cours donnés au Collège de France.