Aymeric Ducros


La riposte militaire opérée par Israël en réponse à une tentative de cyber-attaque palestinienne constitue une irruption inédite de la force militaire conventionnelle dans un théâtre d’opération cybernétique. Ancré dans une époque marquée de manière croissante par des réflexes géopolitiques opportunistes et la généralisation de la menace cyber, cet épisode a cependant peu de chance d’établir un précédent pouvant préjuger de l’avenir des confrontations numériques, à l’aune des spécificités de la confrontation israélo-palestinienne.