Abonnez-vous à nos Lettres Restez informés des actualités du Grand Continent

Hier soir a eu lieu le second tour des élections législatives françaises.

  • La coalition présidentielle (Ensemble !) est arrivée en tête en n’obtenant qu’une majorité relative de 246 sièges – contre les 289 nécessaires pour parvenir à la majorité absolue.
  • Le Rassemblement national a réalisé un score historique de 89 sièges – contre 8 aux dernières élections législatives – permettant aux députés du RN de former un groupe à l’Assemblée nationale.
  • La coalition de gauche (NUPES) arrive en seconde position avec 142 sièges, dont 79 à la France insoumise – qui n’en avait récolté que 17 il y a cinq ans.

La carte des résultats

Le simulateur de coalitions

Comment a été conçu ce simulateur ?

  • Cet outil repose sur les données des estimations qui seront remises à jour au fil de la soirée. Dernière mise à jour : estimation Ipsos-Sopra Steria (20 heures).
  • Ce simulateur a pour fonction de faire l’hypothèse d’un gouvernement par coalition. Il inclue donc la possibilité des voie diverses « majorités » se relayer sur des sujets différents – d’où l’inclusion, par exemple, d’un niveau plus précis que le seul bloc NUPES avec les groupes EELV et PS.

Comment l’utiliser ?

  • Choisissez les partis que vous souhaitez voir figurer dans la majorité : le nombre de députés apparaît en gris en cas d’absence de majorité, en vert en cas de majorité.
  • Le simulateur vous permet également de prendre en compte les variables des sondages. Sans toucher au curseur, l’outil donne les résultats moyens du sondage ; en déplaçant le curseur à gauche ou à droite, cela donne le nombre maximal de sièges prévu par le sondage en diminuant les autres parts proportionnellement. Cet outil sera mis à jour avec les prochains sondages.

N.B. Retrouver plus d’analyses post-électorales dans Le Grand Continent pendant toute la semaine.