Luiza Bialasiewicz


Si le certificat européen apparaît comme une tentative de compromis entre liberté individuelle et protection de la santé publique, il est surtout un placebo permettant d’éviter des mesures plus difficiles en pleine propagation du variant Delta – au risque de ternir l’image de l’Union sur la scène mondiale. Une perspective signée Alberto Alemanno et Luiza Bialasiewicz

La participation de Matteo Renzi en tant qu’orateur principal à la conférence Future Investment Initiative (FII), un événement financé par le Fonds d’investissement souverain d’Arabie Saoudite, a soulevé un certain nombre de questions sur un éventuel conflit d’intérêts de la part d’un sénateur en exercice. Mais outre les implications « globales » évidentes, les mots de l’ancien Président du Conseil et maire de Florence ont également un poids important dans la géopolitique « locale », car ils proposent une vision très précise de la diplomatie des villes et du développement urbain.

Derrière le récit de l’activisme des Européens en matière de vaccin se cachent bien des difficultés  : outre les barrières logistiques et réglementaires à sa diffusion, le vaccin confronte la politique mondiale des rapports de force entre États à un imaginaire géopolitique «  du quotidien  ». Une perspective de la géographe Luiza Bialasiewicz.