Aurore Sallard


Les résultats des élections législatives de ce dimanche dessinent trois scénarii pour la formation du gouvernement à venir : si la reconduite de la coalition de droite-extrême-droite sous Sebastian Kurz semble la plus probable, une alliance du Parti populaire avec les Verts ou peut-être les sociaux-démocrates ne peut être exclue.

Élue mardi dernier à la présidence de la future Commission européenne par 383 voix contre 327, Ursula von der Leyen a été portée à la tête de l’exécutif européen par une majorité dont la composition exacte pose question. L’occasion de s’interroger sur la pertinence des notions de coalition et de majorité dans l’espace politique européen.