Sommes nous à l’ère des révolutionnaires sans révolution ?

Cliquez ici pour vous inscrire
23
novembre 2021
De 19:30 à 20:30
Ecole Normale Supérieure
45 rue d'Ulm
75005 Paris
Partager

Dans un article publié sur le Grand Continent, « L’ère des révolutionnaires sans révolution« , Alexander Pick et Mario Pezzini tentent d’expliquer l’intensification des protestations sociales à l’échelle globale et le mécontentement généralisé, qui se manifestent par des mouvements sociaux, mais aussi par une désaffection des modes d’engagements politiques traditionnels et de la démocratie elle-même.

Pour répondre à ce mécontentement, ils suggèrent que les Etats doivent mettre en place une “planification négociée”, en impliquant directement les sociétés civiles dans le processus de planification – ce qui impliquerait de prendre en considération non seulement les revendications et griefs, mais aussi les propositions et idées positives des sociétés civiles.

Quelle est l’échelle pertinente pour répondre au mécontentement suscité par la mondialisation économique : locale, nationale, transnationale, interétatique ? Faut-il utiliser l’État protectionniste comme un rempart, ou au contraire favoriser l’essor d’une société transnationale, plus à même d’absorber et de limiter les chocs des transformations de l’économie mondiale ? 

Comment rédiger les carnets de doléances de la société mondiale contemporaine ? Pourquoi les mouvements révolutionnaires d’aujourd’hui n’aboutissent-ils pas à une révolution ? 

Pour répondre à ces questions, nous aurons le plaisir de recevoir : 

  • Anne-Laure Delatte, économiste, chercheuse au CNRS, membre du Laboratoire Leda de l’Université Paris-Dauphine, spécialiste de la finance, des paradis fiscaux et de la zone euro ;
  • Bertrand Badie, professeur émérite des universités à Sciences Po Paris, auteurs de nombreux ouvrages en relations internationales, dont récemment Les Puissances mondialisées (Odile Jacob, septembre 2021) ;
  • Mario Pezzini, ancien directeur du Centre de développement de l’OCDE et conseiller spécial auprès du secrétaire général de l’OCDE pour le développement.

La modération sera assurée par Bathylle Missika.

Ce mardi du Grand Continent est co-organisé avec le Centre de Développement de l’OCDE.

La table ronde se déroulera en salle Dussane, le 23 novembre, de 19h30 à 20h30.

Les inscriptions sont obligatoires à ce lien

23 novembre 2021
De 19:30 à 20:30
Ecole Normale Supérieure
45 rue d'Ulm
75005 Paris