L’empire qui n’a jamais existé. Perspectives d’histoire globale sur l’intégration européenne

Réservez
02
novembre 2021
Partager

Résumé

Le programme d’Etudes Européennes Générales du Collège d’Europe organise un cycle de conférences sur 3 ans intitulé Global Europe and the (real) new Millennium afin d’initier un dialogue interdisciplinaire avec d’imminent intellectuels le futur des sociétés européennes et d’une potentielle rupture séculaire en train de s’opérer.

La première conference qui aura lieu le 2 novembre 2021 à 20h30 se fera autour de l’histoire. Elle s’intitule “l’empire qui n’a jamais existé. Perspectives d’histoire globale sur l’intégration européenne”.  Patrick Pasture, professeur d’histoire européenne et globale à l’université de Leuven et auteur de Imagining European unity since 1000 AD, mettra en perspective son approche critique de l’histoire européenne de son livre avec ce qui est en train de changer. Patrick Pasture confrontera son approche avec Wolfram Kaiser, professeur du cours “The historical foundations of the EU” et l’événement sera modéré par Didier Georgakakis, coordinateur académique du programme Etudes européennes générales.  La discussion fera aussi l’objet d’un podcast disponible pour tous.

Le cycle de conférence est organisé en collaboration avec la revue Le Grand Continent.

Participants

Patrick Pasture est professeur d’histoire européenne et globale à l’université de Leuven. S’intégrant dans une histoire des religions en Europe, il dirige le European H2020 project RETOPEA, qui fait le lien entre les processus de résolution de conflit et la promotion de la tolérance religieuse. Ses ouvrages récents incluent notamment Imagining European unity since 1000 AD (2015).

Wolfram Kaiser Professeur visitant au Collège d’Europe depuis 1996, il est professeur d’université en Études européennes à l’Université de Portsmouth, Angleterre. Ses recherches visent à l’étude de l’histoire de l’intégration européenne ; le rôle des experts et de l’expertise dans différentes formes d’intégration depuis le XIXe siècle ; et les représentations de l’UE et de l’intégration européenne dans les musées à travers l’Europe. Parmi ses derniers ouvrages l’on peut citer  : (avec quatre co-auteurs) The European Ambition. The Group of the European People’s Party and European Integration (2020), Shaping European Union : The European Parliament and Institutional Reform, 1979-1989 (2018).

Didier Georgakakis est le coordinateur académique du programme d’Études européennes générales au Collège d’Europe. Il est professeur de science politique à l’Université Paris1-Panthéon Sorbonne où il détient une chaire J. Monnet. Il est l’un des fondateurs de la sous discipline sociologie historique et politique de l’UE. Ses enseignements et ses recherches portent sur les professionnels de l’Europe et les transformations de l’administration et des politiques européennes ainsi que sur des perspectives plus larges et transdisciplinaires sur les théories de l’intégration européenne et des champs sociaux transnationaux. Il a publié de nombreux ouvrages et articles, dont récemment The Euro-civil service in (times of) crisis. The changing power of Eurocrats (2017) et Le Champ de l’Eurocatie. Une Sociologie politique du personnel de l’UE (2012).

2 novembre 2021