Rémy Rioux


Alors que les pays émergents et en développement font de la solidarité financière internationale un préalable à une ambition plus forte de réduction des émissions, les pays du Nord cherchent quant à eux à mobiliser l’ensemble du système financier pour passer à l’échelle — partout dans le monde. Face à ces attentes — insatisfaites au lendemain de la COP27 — de nombreux chefs d’État appellent à une réforme des institutions financières internationales. Pour Rémy Rioux, Thomas Mélonio et Jean-David Naudet de l’AFD, elle passe par une redéfinition en profondeur de l’aide publique au développement.