Marie Dumoulin


En lançant une guerre massive contre l’Ukraine, la Russie a fait tomber un tabou qui avait permis de contenir certaines tensions héritées de l’effondrement de l’Union soviétique  : la violence armée interétatique utilisée au service d’objectifs politiques. Dans cette étude, Marie Dumoulin montre comment les conflits entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan d’une part et entre le Tadjikistan et le Kirghizstan d’autre part sont les signes d’un changement de profond — tant par leur nature que par leur intensité.