Lucas Chancel


Près de la moitié de toutes les émissions produites à partir de la révolution industrielle l’ont été depuis 1990 – année du premier rapport du GIEC. Pourtant, tout le monde ne pollue pas autant, ni de la même façon. L’inégalité est donc une donnée essentielle, préalable à toute politique publique de lutte contre le réchauffement climatique. À partir des résultats de son étude pour le rapport 2022 du World Inequality Lab, Lucas Chancel revient en 10 points sur la répartition des émissions et sur ses conséquences économiques.

Malgré un regain d’intérêt pour la répartition des revenus et des richesses, notre compréhension des inégalités et de leurs causes reste limitée. L’opacité du système financier ainsi que les limites des outils standardisés et des concepts permettant de suivre les revenus et les richesses entravent notre capacité à saisir la nature complexe des inégalités au XXIe siècle. Une telle situation limite la qualité et la portée des débats sur les politiques publiques à mettre en place concernant les inégalités et la croissance.

Une synthèse factuelle, en 10 points.