L’écosocialisme peut-il devenir une force politique européenne ?

Inscriptions obligatoires ici
30
novembre 2021
De 19:30 à 20:30
Ecole Normale Supérieure
45 rue d'Ulm
75005 Paris
Partager

Partant d’un paradoxe – les solutions de lutte contre le réchauffement climatique sont connues, mais personne ne les met en oeuvre -, Paul Magnette,  bourgmestre de Charleroi et actuel Président du parti socialiste belge, propose dans un long entretien publié le Grand Continent une méthode pour faire de l’écologie un levier de mobilisation qui saura donner au socialisme un nouveau souffle : l’écosocialisme.

Comment unir les mouvements contre les inégalités et contre le réchauffement climatique ? Quelles solidarités instaurer dans le sillage d’un changement climatique profondément inégalitaire ? Comment assumer la conflictualité potentielle d’un mouvement écosocialiste ? Est-il possible que l’écosocialisme devienne une force politique à l’échelle européenne ? 

Pour discuter de ces questions, nous aurons le plaisir de recevoir, pour la prochaine table ronde des Mardis du Grand Continent :

  • Pierre Charbonnier, philosophe, chargé de recherches CNRS à Sciences Po (Centre d’études européennes et de politique comparée), auteur d’Abondance et Liberté (La Découverte, 2020)
  • Paul Magnette, bourgmestre de Charleroi, président du Parti socialiste belge, membre de l’Académie royale de Belgique et spécialiste de la constitutionnalisation de l’Union européenne
  • Chantal Mouffe, philosophe politique, directrice du Centre pour l’étude de la démocratie à l’Université de Westminster. 

La table ronde se déroulera le 30 novembre de 19h30 à 20h30 en salle Dussane, au 45 rue d’Ulm. 

Les inscriptions sont obligatoires à ce lien.

Nous partirons de ces publications :
30 novembre 2021
De 19:30 à 20:30
Ecole Normale Supérieure
45 rue d'Ulm
75005 Paris
Itinéraire →