Archives


Depuis 2020, la Norvège a pris la place de la France en tant que principal exportateur d’électricité vers l’Europe. Tandis que la crise de l’énergie se poursuit, l’annonce d’une réduction des exportations norvégiennes pourrait contribuer à l’augmentation des prix de l’électricité, qui ont déjà atteint des niveaux historiques en Europe.

Dans la nuit d’hier à aujourd’hui, le Sénat américain a adopté, en un temps record, un paquet législatif dit «  anti-inflation  », d’un montant correspondant à environ 430 milliards de dollars d’investissements. Il permettra notamment aux États-Unis de se donner les moyens de mener à bien leur transition énergétique, afin d’atteindre les objectifs fixés pour 2030.

Une récente étude conduite par des chercheurs de l’Université de Stanford postule que la transition énergétique pourrait être conduite en utilisant des technologies déjà existantes. En favorisant une énergie propre dont la consommation serait plus optimisée, les pays étudiés pourraient drastiquement réduire leurs coûts sociaux et contribuer à la création de millions d’emplois.

Depuis le début de l’été, les grèves, le manque de personnel ainsi que les prix élevés du pétrole ont provoqué une crise de l’aviation qui se caractérise par l’annulation et les retards d’un nombre important de vols au départ d’aéroports européens. Cette situation, qui devrait se poursuivre en août, nuit toutefois plus aux passagers qu’aux compagnies aériennes, qui ont récemment enregistré des bénéfices pour la première fois depuis le début de la pandémie.

Depuis l’annonce d’une visite sur l’île de Taïwan par la présidente de la Chambre des représentants des États-Unis, l’élue démocrate Nancy Pelosi, Pékin a tout fait pour indiquer à Washington qu’il considérait cet exercice comme une interférence qui aurait de «  très profondes conséquences  ».

Hier soir, les tensions ont été ravivées à la frontière entre la Serbie et le Kosovo, territoire dont l’indépendance n’est pas reconnue par Belgrade. Dans ce dernier épisode en date, la situation gelée entre les deux pays s’est doublée de la rivalité entre Moscou et les pays occidentaux dans le contexte de la guerre en Ukraine.

L’agression d’Yvan Colonna le 2 mars dernier dans la prison d’Arles a relancé les discussions en France sur l’autonomie de la Corse. Toutefois, si l’avenir de l’île doit être pensé en lien avec Paris, il doit également l’être avec Bruxelles. Pour la présidente de l’assemblée de Corse Marie-Antoinette Maupertuis, l’île doit affirmer le rôle qu’elle occupe déjà au sein de l’Union européenne en vue de l’obtention d’un statut d’autonomie conçu pour elle.