Archives


La sortie des États-Unis du traité sur les FNI contribue à affaiblir un système de maîtrise des armements certes en crise, mais encore central pour l’ordre international. Nombre d’experts envisagent déjà une période de fortes tensions qui se répercuteront dans deux domaines  : les relations transatlantiques et la présence américaine en Asie.

Le 23 janvier, le numéro un de la diplomatie française, Jean-Yves Le Drian, déclarait devant la commission des Affaires étrangères de l’Assemblée nationale que le SPV, dispositif spécial très attendu qui prévoit le maintien de transactions entre les compagnies européennes et la République islamique en évitant d’utiliser le dollar, serait très bientôt en vigueur.

Le jeudi 24 janvier, le Conseil européen a fait savoir qu’un accord avait été trouvé avec le Parlement européen concernant une proposition de directive visant à créer un meilleur équilibre entre la vie professionnelle et familiale et portant plus précisément sur le congé parental. Elle devra encore être approuvée par les États membres. Si elle est adoptée, la directive pourrait être une étape de plus vers l’Europe sociale.

La Defense Intelligence Agency (DIA) américaine a publié l’édition 2019 de son rapport intitulée «  China Military Power  », qui donne un aperçu détaillé du développement militaire de la Chine. Depuis quelques années, la République populaire s’est engagée dans un vaste plan de renforcement et de modernisation de ses forces armées, afin de soutenir ses ambitions politico-diplomatique sur la scène internationale.