Résultat pour : Haftar


Depuis le 4 avril, l’Armée nationale libyenne du général Haftar a lancé une attaque contre Tripoli où siège un gouvernement reconnu par les Nations Unies et particulièrement soutenu en Europe par le gouvernement italien. Selon des sources proches du dossier, Haftar se préparerait à lancer l’attaque finale, après avoir réussi à ouvrir un second front à Syrte, en affaiblissant les forces de Misrata qui défendent Tripoli.

Pour la Turquie, la guerre civile libyenne représente une opportunité pour renforcer sa politique en Afrique. En effet, après avoir étendu son influence en Somalie, Erdogan veut tenter une pénétration décisive vers les réseaux militaires et politiques influents à Tripoli. Mais l’avancée du général Haftar vers la capitale complique ses plans. En outre, la politique turque en Libye a également une valeur sécuritaire, compte tenu de la situation dans le golfe Persique.

Peinture art abstrait contemporain Les bases géopolitiques de l'union des gauches écologie politique théorie doctrine Europe UE Mélenchon Bernie Sanders socialiste communiste

La gauche a besoin de redécouvrir les relations internationales. L’écologie française a besoin d’inventer sa politique étrangère. Ce travail requiert un réexamen de la place de la France en Europe et dans le monde, autant que des menaces qui pèsent sur elle. Cette réflexion doit permettre de faire le deuil de certaines conceptions dépassées afin de construire une politique étrangère au service d’un projet écologiste, social et européen. L’enjeu est d’articuler la recherche d’un nouveau modèle de prospérité avec la définition des moyens de le protéger et de le promouvoir.

Photo Erdogan Turquie Méditerranée : le sommet d’Ajaccio dans les crises conflit France Macron Grèce Chypre guerre sommet d'Ajaccio

Le sommet du Med 7 à Ajaccio commence ce jeudi dans un climat de tension exacerbée, polarisée autour des questions turque et libyenne.

Selon Gilles Kepel, ce sommet est l’occasion pour les Européens de transformer l’essai de la séquence positive enclenchée en juillet pour se doter d’une véritable politique étrangère et de sécurité commune.

Ankara a annoncé des «  exercices d’artillerie  » pour mardi prochain. Pendant ce temps, les manœuvres conjointes de la Grèce, de Chypre, de la France et de l’Italie se poursuivent, suite aux activités «  de passage  » du navire Durand De La Penne (et du USS Winston Churchill) avec des unités turques. En plus de la diplomatie, l’Allemagne y met aussi les bateaux  : la frégate Hambourg participe à Irini, la mission pour la Libye que la Turquie désapprouve.