La géopolitique européenne de l’électricité en sept cartes


Par le pôle cartographie

 

La production d’électricité dans l’Union européenne a eu tendance à stagner depuis 2008, sous l’effet à la fois de la crise économique et de l’amélioration de l’efficacité énergétique continentale. Sur la dernière décennie, la part des énergies renouvelables a augmenté significativement pour représenter un quart de la production d’électricité en 2015. Cela s’explique par la croissance dynamique du parc éolien, ainsi que dans une moindre mesure par le développement du solaire, même si l’hydroélectricité demeure la principale source renouvelable d’électricité en Europe. Si cet accroissement de la production renouvelable d’électricité a permis une baisse de l’usage des énergies fossiles (combustibles), ceux-ci demeurent encore aujourd’hui la principale source d’énergie utilisée pour la production d’électricité, secondés par les 128 centrales nucléaires de 14 des 28 pays de l’UE, qui représentent une source de production à faibles émissions de gaz à effet de serre. En définitive, il existe une grande hétérogénéité des mix nationaux pour la production d’électricité, ce qui explique que la Commission européenne fixe des objectifs de part d’énergies renouvelables différents pour chacun des Etats-membres, dans le but d’atteindre l’objectif continental de 20% d’énergies renouvelables dans la consommation finale d’énergie de l’UE.

 

Energie_Carte1Energie_Carte2Energie_Carte3Energie_Carte4Energie_Carte5Energie_Carte6Energie_Carte7

 

Un commentaire sur “La géopolitique européenne de l’électricité en sept cartes

Les commentaires sont fermés.